vendredi 1 janvier 2010

20 bornes en moto sous un froid polaire digne du plus hypotermique des pingouins pour trouver un titre aussi navrant à l'article suivant, faut le faire.

Vous tous qui aimez le septième art, à défaut d'un troisième pouvoir, vous avez surement déja vu dans certains films, pendant le générique ou juste avant, un court topo sur les différents protagonistes, ce qu'ils sont devenus, etc...

Ben pendant ce glacial retour dans mon doux foyer, j'ai imaginé la même chose avec les intervenants de ce blog ( dont le ténébreux pendant est toujours en gestation du reste ), tout ça en me chantant "Simarik" de Tarkan dans la tête. Me demandez pas pourquoi cette chanson, c'est comme ça, merde, d'ailleurs je l'écoute encore en ce moment même, et puisque vous insistez je vous la plante en vidéo !! (enfin si j'y arrive)



Alors voila, en attendant 2012 et ses coming-out, voici venir 2010 et l'avenir des acteurs de "Versatile, Ze Movie"

_lila*

Une fois VIP Area cloturé tel un guichet de course au PMU du coin, notre artiste aux courbes affriolantes commença à exposer ses oeuvres, se heurtant à l'incompréhension conservatrice des critiques d'art censés représenter le gotha culturel français. Après un tel camouflet, elle hésita entre sombrer dans l'alcool, épouser la cause communiste (non j'ai pas dis son nom) ou bien s'expatrier. En mars 2010, elle quitta Toulouse, ses chocolatines et ses Vélouzes pour Londres-la-Brumeuse, où elle rencontra Tarik Karavadjian, richissime Azerbaïdjanais d'origine Arménienne qui batit sa fortune grace au pétrole de la mer Caspienne, et fondu d'art. Le brave homme tomba fou amoureux des toiles de notre chère _lila, et dépensa sans compter, lui offrit le plus beau loft, le plus bel atelier, et la belle toulousaine laissa exploser son talent et exposa dans les plus belles galeries du monde.
Désormais uniquement vetue de longues robes de vynil vert fendues à la cuisse, dessinées par Dolce & Gabanna, d'ornements Gucci et de chaussures Jimmy Choo, elle est en permanence entourée de jeunes éphèbes à moitiés nus, entièrement soumis à ses caprices, et elle aime ses soirées comme elle aime son champagne, "enivrant, légèrement sucré avec un nuage de cocaïne, mon chou".

Djool

Ah Djool, actuellement en train de se faire délicatement enduire d'huile de palme par une brochure de tourisme vivante et bronzée, aux saillantes tablettes de chocolat et pectoraux en avant, tout ça uniquement dans le but de se faire rôtir et voir ainsi son épiderme se teinter d'une douce lueur de caramel, miam.
Mais folle femme qui n'écoute point les conseils avisés de tonton Corto, en dépit de mes avertissements, il fallut qu'elle franchisse la frontière séparant Haïti de la république Dominicaine, damned la curiosité l'attira avec une force non mesurable en joules ( joule.....Djool....ok code de la blague je sors ). Pourquoi n'est elle pas restée sur les plages de Punta Cana ? (à ne pas confondre avec Puta Cânaan, souvent confondu a tort avec Babylone ou Marie-Madeleine)
Des mois durant, nous restâmes sans nouvelles, dévorant nos ongles et perdant nos cheveux à imaginer l'horrible sort réservé a notre Djool, dévorée par des Haïtiens affamés ou pire, transformée en zombi ! ( quoi que cette dernière option....passons )
Et en juillet 2010, alors que nous préparions la prochaine soirée RIP (anciens de VIP) Mama Djool fit son apparition, elle était désormais une Mambo. Dans un cimetière de Port-Au-Prince, elle eut la visite de Papa Legba, et ce fut une révélation. Désormais Djool est entièrement dévouée au Vaudou et à sa pratique, et possède une collection hallucinante de maléfices et d'envoutements, et quelques pattes de poulets.

Dimrost

L'élimination physique et morale de ses adversaires n'ayant été qu'une formalité et une vaste blague, notre Dimrost sauvage fit enfin taire ces rumeurs persistantes au sujet d'une éventuelle parentée avec un comique (hum) marseillais ( Marseille, je te pisse au cul ) et un acteur (re-hum) ashkénaze. Néanmoins après un tel massacre en règle, le besoin de se ressourcer et de se retrouver avec lui-même se fit ressentir. C'est donc à la Havane qu'il partit, sac sur le dos et "Le Capital" de Karl Marx sous le bras.
Au dernieres nouvelles, on l'aurait aperçu dans la foret bolivienne, béret écarlate sur le crane, portant la touche finale à son (très) court métrage "Sur les traces d'Ernest" (Musique de Jean Schulteiss)

Dextarian

Le cinéma.......Telle était sa vocation ! Bradant la Dextacar aux enchères sur eBay (il prendra plus sa voiture parce qu'il y a des clodos, c'est triste), sa collection de vinyle sur les quais de la Seine, notre Dextarian national parvint à réunir suffisemment d'argent pour débuter en mars 2010 son premier vrai film "Le Mobile de Drucker", version Steampunk du "Pendule de Foucault". Conformément à son esprit rebelle, Dextarian fut le premier à filmer avec sa caméra renversé a 180°, les acteurs avaient donc la tête en bas, illustrant là les dires d'Hermes Trismegiste dans sa célèbre Table d'Emeraude, à savoir "Tout ce qui est en bas est en haut".
L'accueil fut aussi glacial que mon trajet précédemment sus-cité au sein de l'intelligentsia cinématographique, mais plutot excellent auprès de la communauté kinésithérapiste.
Après ce cuisant échec, Dextarian dut faire face à une autre épreuve, physique celle-ci. Son épaule ruiné épuisa les muscles de son bras, et l'amputation fut la seule option possible.
Désormais incapable de tenir une caméra, une brusque révélation illumina son encéphale lorsqu'il reçut un samovar sur la tête lors d'une promenade hivernale.
Il devint la version psychologue de Charles Bukowski, une sorte de croisement entre Freud et Billy Idol.
Depuis, il n'y a plus un seul dépressif, névropathe ou sociopathe à l'ouest du Rhone, ouaip...

Mobil

La stagnation n'étant pas son fort, décision fut prise de changer les choses. A commencer par cesser le reniement du pot de 5kg de Nutella. l'acquisition d'une demi-douzaine de ces pots fut opéré par son correspondant transalpin au nez ferré, un certain n0th1n9, qui au péril de sa vie, retourna en son Italie natale afin d'acheter la divine substance qui allait permettre au compagnon de Mobil de satisfaire ses glucidiques besoins matinaux. Alors que l'humanité quittait l'Ere du Poisson pour entrer dans celle du Verseau, Dextarian allait entrer dans l'Ere de la Tartine. Le soutien de la douce Mobil fut capital, car comment faire une tartine digne de ce nom lorsqu'il nous manque un bras ?
L'évolution de son compagnon en médecin des stars poussa Mobil à une nouvelle forme d'auto-contestation, et son succes financier dans l'exploitation des mines de poivre la place désormais aux cotés des grands de ce monde.

n0th1n9

Parti acheter du Nutella

Pipo

Que tombe le masque, se disent en choeur tous les pipophiles (a ne pas confondre avec le pipophone ). Pourtant,la vérité se devait d'éclater au grand jour. Car avant de hanter le net, Pipo fut connu lors des nuits d'euphorie dans le Chicago des années 30, dans les salons anglais de l'ere Victorienne (non pas de tartine), à la cours du roi Louis XIV, et servi de modèle a Léonardo da Vinci ! Et ce jusqu'à nos jours......Le secret ? LE MASQUE ! Car si au cours des siècles, l'homme changea, le masque resta le même et fut transmis de père en fils, d'oncle en cousin, de maitre a disciple, d'éraste à éromène, bref, c'est le masque qui fit et qui fait le Pipo ! et le 17 septembre 2010, le scoop tomba sur toutes les chaines, la nouvelle se répandit sur la surface du globe et du blog, les journalistes affluèrent de toutes parts.
Mais hélas, la fin du mystère signifiait aussi la fin du mythe, et l'on ne retrouva de Pipo qu'un masque taché de terre et de sang, abandonné au bord d'une rivière.


C'est ainsi, mes bien chers frères, que se termina l'année 2010, mouvementée, chaude et humide comme une vieille jungle lors de la mousson.

Si 2012 est une promesse de fin du monde, moi j'vous le dit, on les emmerde, parce que 2010 va etre l'année du grand n'importe quoi. Ca va etre saignant !!

12 commentaires:

  1. Owi, je veux du champagne enivrant, légèrement sucré avec un nuage de cocaïne, mon chou !!!

    RépondreSupprimer
  2. Ben viens a Lyon la semaine prochaine :D Viendez tous !!! et TOUTES

    RépondreSupprimer
  3. J'ai pas d'argent pour ça, on est pas encore en Mars 2010 hein xD.

    RépondreSupprimer
  4. En même temps, ce week end, on n'aura pas le temps de faire tout ça, vu le planning la...

    RépondreSupprimer
  5. GENRE !!!!
    C'est ta faute on pourra bosser si tu arretes de te fendre la gueule :D

    RépondreSupprimer
  6. @Corto,
    non mais aussi, avec ton abatoir là.. D'ailleurs, il est ou l'article?

    @Mumu,
    Pipo, c'était l'homme masqué de vip, chez les pandas, qui passait de temps en temps, voir souvent ^^

    RépondreSupprimer
  7. Il arrive l'article

    @Mumu : il te dit rien parce qu'il est timide, c'est pour ça qu'il porte un masque.....( déwolé je viens de reveiller )

    RépondreSupprimer
  8. @mumu

    Je te dis rien parce que je dérange pas les gens que je connais pas!
    ;)

    @Corto

    J'suis pas timide.... C'est juste que les héros masqués doivent être discrets....

    RépondreSupprimer

Si vous n'avez pas de compte Blogger, choisissez l'option Nom/URL et remplissez les deux champs. C'est à vous :